Place de la République : le chantier "réseau de chaleur" repart

Place de la République : reprise des travaux, du jeudi 7 au vendredi 29 mai puis jusqu'à fin juillet 2020

Le chantier d'extension du réseau de chaleur urbain va reprendre place de la République, à compter du jeudi 7 mai. Pendant trois semaines et demi, ces travaux nécessitent la coupure de la rue de l’Isère entre le chemin des Ecoles et la place de la République (accès en double sens uniquement pour les riverains), la neutralisation de 7 places de stationnement sur la place, le déplacement des bancs publics devant la supertette Spar et la mise en place d’un pont lourd provisoire pour la livraison de ledite superette et de la pharmacie (voir le plan joint). Une déviation sera mise en place à l'intersection rue de l'Isère-rue Pasteur. Des cheminements piétons sécurisés sera réalisé le long de la place et devant la superette pour l'accès aux écoles.

A compter du lundi 1er juin, la rue de l'Isère sera ouverte mais les travaux sur la place se poursuivront jusqu'au vendredi 24 juillet.

Raccordement électrique de l'immeuble Ambiance

La société Biasini va procéder, du lundi 27 janvier au vendredi 7 février, aux travaux de raccordement au réseau électrique de l'immeuble Ambiance. Ces travaux vont entraîner des perturbation à hauteur du n°3 rue Jean-Jaurès, notamment un rétrécissement de la chaussée et un alternat de circulation entre 9h et 16h les jours ouvrables (remise en circulation à double voie entre 16h15 et 9h le lendemain).

Fermeture de la rue de l'Isère du lundi 21 octobre au samedi 2 novembre

Dans le cadre du raccordement au réseau d'eau potable du bâtiment L'Ambiance, la rue de l'Isère sera fermée à la circulation des véhicules entre le lundi 21 octobre et le samedi 2 novembre, sauf pour les riverains et les services publics. Une déviation sera mise en place par la rue Pasteur et la circulation des piétons et des cycles sera sécurisée.

Alternat de circulation rue Jean-Jaurès du lundi 21 au jeudi 31 octobre

Dans le cadre de l'aménagement de la place de la République, la société Carron va procéder à des travaux de terrassementà hauteur du bâtiment L'Essentiel, qui nécessitent une mise en alternat par feux tricolores entre le 22 place de la République et le 5 rue Jean-Jaurès, du lundi 21 au jeudi 31 octobre. La circulation des automobiles se fera par demi-chaussée et celle des piétons sera déviée vers le trottoir opposé (voir schéma de principe ci-contre).

Travaux de réseaux jusqu'au vendredi 2 août

La société Eillage va procéder à des travaux de mise en place de câbles souterrains à haute-tention, sous maîtrise d'ouvrage Enedis, pour alimenter les immeubles de la place de la République. Pour ce faire, des tranchées vont être creusées rue Jean-Jaurès, au droit de la rue des Cottages, entre le jeudi 9 mai et le vendredi 2 août, entraînant périodiquement des perturbations de circulation. Les travaux seront réalisés par demi-chaussée, avec mise en place d'un alternat manuel, et la zone du chantier sera délimitée et sécurisée, en veillant à perturber le moins possible la circulation et le stationnement des usagers des établissements publics, notamment scolaires, à proximité.

Modification de la circulation à compter du lundi 8 avril

A compter du lundi 8 avril, le feu tricolore qui se trouve à l'angle du chantier et de la maison de maître, ainsi que le passage piéton côté pair de la rue Jean-Jaurès entre la place de la République et la Maison de l'Eau, seront supprimés. Le passage piéton au droit du chantier, à hauteur de Top Tacos, sera déplacé plus haut vers la place, à l'angle du débouché de la rue de l'Isère (à côté de l'arrêt de bus provisoire) ; il sera matérialisé par des feux piétons et un marquage au sol jaune. Pour assurer l'alimentation électrique du chantier, douze "floquettes" (gros blocs de béton supportant des poteaux provisoires) seront posés, côté pair de la rue Jean-Jaurès, jusqu'au transformateur électrique à l'angle de la rue Wilson.

C'est parti pour les immeubles L'Ambiance et L'Essentiel

Après les chantiers de démolition l'été dernier, le projet “Coeur de ville” de Gières est entré dans sa phase concrète le lundi 11 février, avec le début des travaux des immeubles l’Ambiance et l’Essentiel qui entoureront la future place. Ce chantier de terrassement et de fondations est programmé pour durer environ trois mois, avant le gros oeuvre (élévation des murs) jusqu'au printemps 2020 ; suivront les travaux de second oeuvre avant la livraison des bâtiments, à l'automne 2020. L'accès du chantier se fait par la rue Jean-Jaurès, à hauteur de Top Tacos.

Le bruit et la poussière sous surveillance

Le suivi environnemental des bruits et des poussières sur lequel la municipalité s'était engagée est opérationnel. Il fera régulièrement l'objet de compte-rendus synthétiques.

• L'observatoire Atmo, bien connu pour son travail dans l'agglomération, s'occupe du suivi de la qualité de l'air. Pour celà, des capteurs ont été installés à l'extérieur et à l'intérieur du groupe scolaire René-Cassin, pour mesurer en continu les niveaux de particules en suspension ; un dernier capteur a été posé à la mairie, qui servira de fond urbain de référence. L'ensemble restera en place jusqu'à cet été.

• La société Echologos est, quant à elle, mandatée pour mesurer le bruit. Une première mesure a déjà été effectuée pour évaluer le niveau de bruit résiduel, hors chantier donc ; 5 autres mesures, de 60 min chacune, seront effectuées pendant les phases bruyantes des travaux : une pendant la période des fouilles préalables, trois autres pendant le gros-oeuvre et la dernière à l'occasion du second oeuvre, lors de la pose des menuiseries ou de l'installation du système de chauffage.

LE PROJET

Les logements, les commerces et la maison de santé

On connait depuis longtemps la configuration des immeubles l’Ambiance et l’Essentiel (R+3+atic, 52 logements au total dont 35 % de social, commerces en rez-de-chaussée, voir la perspective du premier en illustration et celle du second en doc joint). L’occupation des locaux commerciaux est en bonne voie pour trois d’entre eux, deux restent disponibles (100 et 70 m²) pour accueillir éventuellement une brasserie, l’espace des terrasses étant prévu.

La maison de santé en R+3, accueille douze cabinets de praticiens au rez-de-chaussée, sept autres et une salle d’urgence au 1er étage, et deux derniers cabinets, ainsi qu’un espace de kinésithérapie comprenant quatre salles de massages et une salle d’activité.

La circulation et le stationnement

Sur la place, les espaces de stationnement et de circulation sont confinés au débouché de la rue de l’Isère et sont aussi accessibles en venant de la Grand’rue, la circulation se faisant dans le sens des aiguilles d’une montre. Les quatre places côté Spar ont vocation à être des place-minutes, et celles situées en bordure de l’espace piéton pourront être affectées à d’autres usages (fêtes ou foires). D’autres places de stationnement sont situées en haut de la rue de l’Isère et au début de la rue Jean-Jaurès. L’ensemble sera soumis au régime de zone bleue, comme c’était le cas jusqu’ici.

Le marché du mercredi est implanté sur l’espace partagé, à l’intérieur du “L” formé par les deux immeubles l’Ambiance et l’Essentiel, les véhicules des maraîchers pouvant y accéder en deux endroits. L’arrière de la bibliothèque est dédié aux usagers des écoles René-Cassin, de la maison de santé et de la bibliothèque, avec des espaces de circulation sécurisés pour la dépose des élèves et des stationnements délimités et bénéficiant d’un revêtement perméable.

L’espace partagé et le mail piéton

La place est agrémentée d’espaces végétalisés, avec des arbres existants préservés (un platane et trois sophoras) et de nouvelles plantations ; l’îlot situé à l’angle des deux immeubles est plus généreux, et la place est encadrée de murets hétérogènes pouvant servir de bancs. Son sol sera visuellement traité de deux façons différentes, en béton désactivé sur sa périphérie et en béton sablé au centre, et animé par une trame.

Entre les deux immeubles, un mail piéton rejoindra l’arrière de la bibliothèque en desservant un parvis commun aux deux écoles et la maison de santé, ainsi qu’une venelle donnant accès à la maison de maître. Ce mail sera traité en deux chemins séparés d’une noue plantée, franchissable en plusieurs endroits grâce à des passerelles et agrémenté de banquettes ludiques. Cette noue servira à récupérer les eaux pluviales, comme ce qui a été fait au printemps dernier sur l’esplanade.

Les aménagements scolaires

Un parvis commun aux deux établissements René-Cassin est implanté à l’arrière du petit bâtiment de l’école élémentaire, loin des flux de véhicules ; il est accessible tant du côté place pour les piétons que côté chemin des Cottages pour les déposes en voiture. L’accès actuel, réaménagé l’été dernier, est conservé comme portail de service. Le muret séparant en deux la cour de l’école élémentaire disparaît, remplacé par une volée de marches, pour réduire l’effet de cloisonnement.

Dans un second temps, la parcelle actuellement occupée par le jardin de la maison de maître verra s’implanter un restaurant scolaire, dimensionné pour accueillir, sans doute en deux services, la quasi-totalité des élèves des deux écoles du centre ; quasi-totalité parce que le groupe de travail qui réfléchit à cet équipement et à la nouvelle école maternelle du clos d’Espiés souhaite continuer à envoyer un petit contingent d’élèves au foyer-logement Roger-Meffreys, source de richesse intergénérationnelle tant pour les enfants que pour les anciens.

La centrale-bois et le réseau de chaleur

La centrale-bois est implantée sur le parking de la rue Jean-Jaurès, en bordure du garage Auto Evasion (voir l'insertion paysagère). Elle est doté d’un double système de filtration des fumées et des particules fines, dit “d’épuration par manche”, quasiment unique dans l’agglomération ; seul le CEA sur la Presqu’île bénéficie d’un dispositif équivalent. En plein hiver, au plus fort de son fonctionnement, elle n’aura besoin pour l’alimenter que d’un camion de la taille de ceux de la collecte des déchets ménagers tous les quatre jours, toutes les manœuvres se faisant à l’intérieur du périmètre.

Par commodité de raccordement, le réseau traverse la rue Jean-Jaurès et court sous le mail piéton, alimentant successivement la copropriété des Arènes, la bibliothèque municipale, la maison de santé, la maison de maître, les établissements scolaires et les immeubles L’ambiance et L’Essentiel, avant de traverser la place et de se poursuivre sous la Grand’rue jusqu’à la copropriété du Méz’O. Le parking Jean-Jaurès voit ses emplacements tracés et matérialisés pour 19 véhicules, dont 1 place PMR.

En doc joint, le powerpoint qui a été présenté lors de la réunion publique du 6 décembre 2018.

Le calendrier des travaux
• Début2019-été 2019 : construction du bâtiment de la chaufferie, pose des conduites du réseau de chaleur et restructuration du parking Pasteur.
• Début 2019-été 2020 : construction des bâtiments L’Ambiance et L’Essentiel.
• Printemps 2019-Printemps 2020 : construction de la maison de santé pluridisciplinaire.
• Eté 2019 : rénovation des réseaux d’eau et d’assainissement rue de l’Isère (entre le chemin du Four et la place de la République).
• Eté 2020 : restructuration de la cour de l’école élémentaire et création du parvis commun avec l’école maternelle.
• Printemps2020-fin 2020 : requalification de la place et création des autres espaces publics (mail piéton, venelle, parking derrière la bibliothèque).
Fichier attachéTaille
PDF icon presentation_publique_6dec_v8.pdf4.89 Mo
PDF icon perspective_lessentiel.pdf2.07 Mo
PDF icon Travaux mai 2020295.37 Ko