Plan Communal de Sauvegarde

Inscrivez-vous !
Afin d'optimiser l'efficacité d'une éventuelle alerte, la ville de Gières s’est dotée d’un système d’appel téléphonique en masse pour pouvoir alerter ses administrés de l’imminence d’un risque et/ou de la conduite à tenir, par appel vocal sur les lignes fixes et par envoi de sms sur les téléphones portables. Les messages sont automatiquement envoyés aux abonnés inscrits dans l’annuaire, mais pour être averti sur votre téléphone portable, il est impératif de s’inscrire à l'aide du formulaire dédié (lien "Inscrivez-vous ici” ci-dessous), en précisant votre numéro de ligne mobile. Ces informations sont confidentielles et le service est gratuit. Vous avez la possibilité de vous désinscrire à tout moment (en cas de changement de numéro de portable, pensez à vous désinscrire et vous réinscrire).

Risques majeurs : s'organiser et s'entrainer pour être prêt en cas de crise

Gières, comme la quasi-totalité des communes de l’agglomération, est exposée à un certain nombre de risques naturels (découlant de phénomènes atmosphériques ou géologiques) et technologiques (conséquence d’une défaillance accidentelle dans le cadre d’une activité humaine). Citons, parmi les risques naturels les plus susceptibles de se produire, l’inondation de la rivière Isère et la crue torrentielle, liée principalement aux eaux du Sonnant et à la situation de la commune en pied de versant. Les risques technologiques, quant à eux, découleraient d'un accident de transport de matière dangereuse (TMD). 

Déjà 10 ans pour le PCS (Plan communal de sauvegarde)

Tous les risques naturels font l’objet d'un PPRN (Plan de prévention des risques naturels), dont un spécifique pour le risque d’inondation (PPRI), prescrits par arrêté préfectoral et approuvés par la commune en 2007 (voir les infos spécifiques dans ce même onglet “risques majeurs"). Pour ce qui concerne le risque technologique, Gières n’accueille qu’une poignée d’entreprises ou de laboratoires susceptibles de manipuler des matières potentiellement à risque. Le TMD (Transport de matières dangereuses) peut transiter à Gières, par la route (rocade Sud, RD 523 et 524), le rail (ligne SNCF) et une canalisation souterraine d’hydrocarbures allant de Fos-sur-Mer à Genève, gérée par la SPMR (Société des Pipelines Méditerranée-Rhône) et longeant la voie ferrée, avec des risques différents selon la nature du produit.

Le Plan communal de sauvegarde (PCS) a été institué par la loi n°2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile, dans son article 13 et par son décret d’application n°2005-1156 du 13 septembre 2005. Répondant à cette disposition légale, la commune de Gières s’est dotée, voilà tout juste dix ans, de son propre PCS, outil de décision à l'usage du maire, des élus et du personnel municipal, qui regroupe l'ensemble des dispositifs contribuant à organiser la réponse communale face à des situations de crise liées à des risques majeurs naturels et technologiques. Avec l’appui des moyens humains et matériels de la ville, le PCS a pour objectif, en articulation avec les moyens de secours, d’informer, soutenir et protéger la population exposée au risque, et d’en limiter les dégâts. Le cas échéant, le PCS peut se placer sous l’autorité du préfet dans un dispositif de plus grande ampleur. Un Dicrim (Document d’information communal sur les risques majeurs), contant l’exposé des risques et les conduites à tenir, a été élaboré et distribué en 2008 ; il est téméchargeable dans ce même onglet "risques majeurs" et quelques exemplaires sont encore disponibles à l’accueil de la mairie.

Un exercice grandeur nature au premier semestre 2018

Le PCS, ses cellules et ses annuaires sont bien sûr constamment remis à jour, en collaboration avec l’IRMa (Institut des risques majeurs, une association grenobloise qui a pour mission de développer la “culture du risque” auprès du grand public par des d'information, de prévention, et de sensibilisation aux risques majeurs, et qui accompagnde la commune sur ce thème), au gré des évolutions de la législation, des modifications de l’organigramme municipal et de l’acquisition d’outils supplémentaires. Ainsi, la ville de Gières organise régulièrement des exercices sur table ; le dernier en date s’est déroulé en avril dernier, faisant face à l’hypothèse d’un grave accident de camion-citerne au contenu non-identifié dans la Grand’rue.

Pour sa prochaine simulation, la ville va procéder à un exercice de plus grande ampleur, avec des déploiements de moyens sur le terrain. A ce titre, elle s’est dotée d’un outil d’alerte de la population par sms, un dispositif auquel les Giérois peuvent adhérer en s’inscrivant ci-dessus.

Les bons réflexes

En cas d’alerte, la sirène SAIP (Système d'alerte et d'information à la population), installée dans le clocher de l'église et pilotée à distance par la préfecture, diffuse un son modulé durant 3 fois 1 minute 41, coupé par des espaces de 5 secondes. En fin d’alerte, elle émet un son continu 30 secondes.

Les fréquences Radio : France Bleu Isère, 98.2 ou 102.8 ; France Inter, 89.9 ou 96.3 ou 99.4 ou 99.8 ; France info : 103.4 ou 105.1.

Numéros utiles : pompiers, 18 (d'un fixe ou d'un mobile) ou 112 (d'un mobile) ; Samu, 15 (d'un fixe ou d'un mobile) ou 112 (d'un mobile) ; police nationale, 17 (d'un fixe ou d'un mobile) ; police municipale, 04 76 89 69 19 (renvoi sur portable en cas de patrouille).